dominique martre

préface de tassadit yacine

entretien avec leïla sebbar et claudine vassas


282 pages – 8 pages couleurs
Collection DANS LE SAC
ISBN : 979-10-97218-15-7

 J’avais 22 ans et j’étais enseignante dans un collège de grande Kabylie. C’étaient dans les années 1970. Chaleureusement accueillie par les femmes dans leurs maisons, je consignais au quotidien dans mon journal ce que je vivais d’étonnant et d’intime avec elles. J’y notais aussi ce que je découvrais, observais et partageais dans l’univers du dehors, celui des hommes…

 

4ème de couverture

Années 1970 : la bourgade kabyle de M’Chedallah. Une jeune femme de 22 ans, Dominique Martre, rejoint son poste d’enseignante au titre de la coopération. Durant une année, elle noircit les pages de son journal (près de mille pages), y consigne tout ce qu’elle découvre, partage, observe : elle entre dans les maisons, des femmes l’accueillent à leur table, elle accède à l’intimité de leur vie quotidienne… Peu à peu c’est la société locale dominée par des figures masculines qui se dévoile et prend forme. Commencent à se dessiner des « histoires de vie » marquées par l’ombre et le poids de la colonisation (M’Chedallah s’appelait alors Maillot), par l’émigration, par les conflits générationnels, entre tradition et modernité…

Revenue en France, elle cherche comment restituer et transmettre quelque chose de ce vécu, de cette expérience bouleversante et enrichissante. Les années passant, elle retourne à plusieurs reprises en Algérie, retrouve certains de ses anciens élèves restés là, d’autres ayant émigré, trouve finalement la forme qu’elle va donner à son livre : plus que des « histoires de vie », les portraits d’hommes et de femmes, attachants et singuliers, articulant hier et aujourd’hui, histoire individuelle et vécu collectif, ici et là-bas et qui, contre les entraves de l’histoire, continuent à tracer des chemins de liberté.


Tarif

 

Note de l’éditeur

22 euros

 

La Kabylie en Partage est l’œuvre de toute une vie : l’auteure, qui de par ses études, son parcours, ses affinités deviendra le témoin et la confidente de femmes et d’hommes gravitant autour d’un village kabyle, et dont elle écrira des fragments de vie.

 

Elle accomplit ce travail de collecte à plusieurs reprises éloignées dans le temps par plusieurs décennies.
Son livre est le fruit mûri de toutes les notes qu’elle a prises et des informations qu’elle a pu recueillir. C’est une restitution remarquable qu’elle livre avec simplicité en veillant à rester dans son récit aussi factuelle que possible malgré sa grande implication. Elle évite ainsi l’écueil de s’approprier la parole ou l’analyse des personnes avec qui elle a naturellement tissé des liens forts et souvent durables.

Revue de presse

Claude Bataillon, président de Coup de Soleil Sud (28 janvier 2022)

Aomar Mohellebi, L’Expression (24 février 2022)

Denise Brahimi, Lettre culturelle franco-maghrébine (26 février 2022)

Denise Brahimi, présentation du livre au Salon International du Livre d’Alger (SILA) (27 février 2022)

Claude Bataillon – « Dominique Martre, MODEL 22, moment d’humanité » (11 juin 2022)

Entretiens de l’autrice

Avec la journaliste Liliane Bourgeois (Octobre 2021)

Avec Guillaume de Gracia à la librairie Terra Nova (4 novembre 2021)

Avec Malika Hadj au Salon du livre Franco-Berbère de Garges-Lès-Gonesse (Novembre 2021)

Avec Berbère Télévision (Novembre 2021)

Avec Samia Messaoudi, Beur-FM, Émission Voix au chapitre (26 décembre 2021)

Avec Hélène Hernandez, Radio Libertaire, Émission Femmes Libres (20 avril 2022)

Avec Francis Pian, Radio Libertaire, Émission Au fil des pages (25 mai 2022)

Au salon Maghreb-Orient des Livres 2022, séance « Auteur.e.s de nos régions »